google-site-verification: google30ab81e7d9d057c6.html

23 novembre 2016

Emploi et handicap sous le quinquennat Hollande : Reculs, Initiatives et Résultats

 

À quelques jours de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, l’Association des paralysés de France (APF) dresse un premier bilan du quinquennat de François Hollande en matière d’emploi des personnes en situation de handicap.

Durant ces 5 années, le nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap a largement augmenté atteignant 486 546 personnes tandis que le modèle économique des Fonds public et privé pour l’emploi des personnes handicapées, affaibli par des décisions de  ponctions et d’exonérations successives du gouvernement, se révèle inadapté pour couvrir demain leurs missions d’accès et de maintien dans l’emploi.

Face à ce bilan morose, l’APF souhaite proposer, dans l’optique des élections présidentielle et législatives de 2017, des solutions via sa plateforme collaborative #2017Agirensemble.

L’association se mobilise directement au quotidien pour l’emploi des personnes en situation de handicap en multipliant les initiatives locales et nationales : organisation d’un réseau de correspondants emploi, de plateformes emploi, d’un jobboard APF ou encore avec APF Entreprises, premier réseau français dans le secteur du travail adapté et protégé.

Un dossier complet est disponible sur demande : dd.88@apf.asso.fr

Commentaires

Selon certaines études, le manque de formation des personnes en situation de handicap est un frein à l'embauche. Le parcours de plusieurs personnes prouve le contraire et doit nous interroger sur la véritable volonté de nous inclure ou pas au sein du monde du travail ordinaire; Le patronat ne fait rien pour favoriser l’insertion des personnes en situation de handicap malgré les affirmations de Pierre GATTAZ. Pour l’Etat, il est plus simple d’accorder l’Allocation aux Adultes Handicapés lorsque le handicap est lourd au lieu de rechercher des solutions d’emplois. Il est toujours plus économique à court terme d’attribuer cette prestation au lieu de rendre accessible les lieux de travail. A long terme, les crédits accordés à ce poste budgétaire deviennent abyssaux mais traduit le manque de volonté politique en matière d’insertion professionnelle.

Écrit par : HENRY Cédric | 23 novembre 2016

Les commentaires sont fermés.