google-site-verification: google30ab81e7d9d057c6.html

24 septembre 2015

Campagne télévisée de sensibilisation!

Pour que la vie soit "Plus Belle Ensemble", le Gouvernement agit afin de garantir "l’accès de tous à tout". Découvrez la campagne en faveur de l’accessibilité universelle !

Cliquez ci-dessous pour voir les épisodes:

http://www.gouvernement.fr/accessibleatous

Commentaires

Dans la série Plus Belle la Vie, la plupart des lieux de vie et notamment l’hôtel du Mistral ne sont pas accessibles aux personnes handicapées !
Elle est pas belle l’arnaque ?

Écrit par : HENRY Cédric | 25 septembre 2015

je me permets de me souvenir de mon commentaire du 23 Avril 2014 publié sur ce blog :



Je me souviens du Discours du Bourget du 22 janvier 2012 du candidat HOLLANDE à l'élection présidentielle. J'aime l'entendre dire et marteler que son seul ennemi est le monde de la finance. Malheureusement, l'hégémonie de l'Allemagne de Merkel et de l'Europe libérale ont ébranlé cette vision humanisme d'une société inclusive. En nommant Manuel Valls premier ministre, Le Président de La République veut importer une politique économique à l'allemande. Cette Allemagne brillante sur le plan international mais qui précarise les Allemands les plus fragiles. Dans cette lignée, Valss annonce un plan d'austérité de 50 milliards alors que la fraude fiscale représente 80 milliards par ans. Ce plan d'austérité défendu par Jean Pierre Jouyet aux multiples casquettes d'homme de droite et de gauche va obligatoirement impacter la politique du handicap. En premier lieu, le montant de l'Allocation aux Adultes Handicapés va rester sous le seuil de pauvreté. Les MDPH vont avoir des directives afin de durcir les critères d'attributions. Les conseils généraux vont devoir se serrer la ceinture en coupant dans les prestations destinées à compenser le handicap par les aides humaines et matérielles. Enfin, l'accessibilité va attendre encore des années car comme le dit Michel CRETON, on se fout des handicapés. Face à ces mesures séduisantes pour les marchés financiers, les associations comme l'APF vont-elles nous défendre face à ce gouvernement de droite ?

Plus d'un an plus tard, mon commentaire n'a pas pris une ride car :

PLF 2016 : Le gouvernement prêt à aggraver la situation financière déjà précaire des personnes en situation de handicap !
Dans le cadre du projet de loi de finances 2016 le gouvernement prévoit de prendre en compte les revenus des livrets non imposables (livret A, livret d’épargne populaire) dans le calcul du montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). L’AAH est un minimum social qui se monte, après une revalorisation misérabiliste au 1er septembre 2015, à 807,66 euros. Son montant est bien inférieur au seuil de pauvreté de 977 euros.

Alerte sur l'accès aux droits des personnes handicapées et de leur famille : Stop à la casse des MDPH !

Face à cette politique ignoble, voici mon dernier commentaire :

Pendant que Mario Draghi, président de la Banque Centrale Européenne (BCE) fait tourner la planche à billet à hauteur de 60 milliards d'euros par mois afin de faire les affaires des marchés financiers et du système capitaliste. Sous la pression des cyniques technocrates européens, le gouvernement français nous présente un budget avec un volet d'économie de 50 milliards d'euros dans un soucis de justice selon lui. Le président qui n'aimait pas les riches et son gouvernement droitiste veulent prendre en compte les intérêts des placements défiscalisés dans le calcul de l'AAH. Cette mesure éhontée mérite mieux qu'un communiqué de presse laconique. En 1975, le législateur a institué par la loi d'orientation en faveur des personnes handicapées, l'Allocation aux Adultes handicapés pour venir en aide à 100 000 bénéficiaires. En 2012, le nombre de bénéficiaire dépassait 950 000 pour un coût global de 7,2 milliards. L'expansion du nombre d'allocataires de cette prestation démontre la faillite du monde politique et économique dans l'insertion professionnel des personnes handicapées. Cette situation lamentable institutionnelle place la citoyenneté des personnes handicapées dans une double :marginalité, celle de les éloigner du monde du travail et celle de vivre sous le seuil de pauvreté Ce cancer se développe sournoisement lorsque vivre en couple place la personne handicapée sous la tutelle du conjoint puisque le montant de l'AAH dépend des ressources de ce dernier. Le système libéral ne voulant pas reconnaître et renforcer l'emploi des personnes handicapées, le gouvernement pourrait demander à ce dernier les moyens de nous permettre de vivre dignement au lieu de nous pressuriser par cette mesure ignoble. En d'autre temps, si un gouvernement de droite avait proposé une telle mesure, les partis de gauche y compris les socialistes auraient hurlé au scandale. Aujourd'hui, les philosophes de gauches ayant rejoint l’extrême droite, il est délicat de parler de justice sociale car le FN a remplacer le parti socialiste dans le discours social.

A QUELQUES JOURS DE NOTRE ASSEMBLE DÉPARTEMENTALE, JE SOUHAITE QUE CES QUESTIONS Y SOIT ABORDÉES !

Écrit par : HENRY Cédric | 09 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.