google-site-verification: google30ab81e7d9d057c6.html

28 juillet 2017

Barbecue estival des Déodatiens

Comme chaque année les référents du groupe APF de Saint-Dié ont organisé un barbecue, l'idée est de se retrouver malgré la trêve estivale! C'est un moment apprécié de tous où chaque année les participants sont de plus en plus nombreux, cette année 37 personnes étaient présentes. Un grand MERCI aux organisateurs

Pour voir + de photos, rendez-vous sur notre page Facebook APF 88 

IMAG0332.jpg

27 juillet 2017

RÉDUCTION DES APL DE 5€ PAR MOIS : Une décision qui aggraverait la pauvreté des personnes en situation de handicap

L’APF est particulièrement inquiète suite à l’annonce de la réduction de 5€ par mois des aides personnalisées pour le logement (APL) à partir du 1er octobre.

Cette mesure injuste impacterait les ménages les plus modestes dont des centaines de milliers de personnes en situation de handicap et leurs proches.

En effet, de nombreuses personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté : travailleurs pauvres, bénéficiaires de minimas sociaux (AAH ou RSA) ou de petites pensions d’invalidité.

Diminuer ces aides de 5€ par mois à des personnes vivant déjà largement sous le seuil de pauvreté, c’est aggraver leur précarité et supprimer les maigres revalorisations de l’AAH et des pensions d’invalidité obtenues ces 3 dernières années.

L’APF regrette cette mesure qui frappe sans distinction et, au final, impacte les ménages les plus modestes.

L’association demande donc au gouvernement de cesser cette injustice et de lever cette menace pour les personnes en situation de handicap précaires.

 

6,5 millions de personnes bénéficient des APL dont 80% ont des revenus inférieurs au SMIC.

Il est inacceptable de pénaliser des personnes dont les ressources se situent sous le seuil de pauvreté, et parmi elles de nombreuses personnes en situation de handicap et leur famille.

 

L’APF tient à rappeler que le précédent gouvernement avait décidé des mesures de protection vis-à-vis personnes en situation de handicap bénéficiaires de l'AAH en les excluant du périmètre de mise en œuvre des textes d'application de la réforme des APL, décidée en 2015.

 

L’APF dénonce cette décision qui s’en prend aux plus pauvres. Les ménages modestes comptant des personnes en situation de handicap ne doivent pas être les victimes d'arbitrage budgétaires défavorables.

19 juillet 2017

Sept personnes formées à l’assistance sexuelle par les associations CH(s)OSE et Corps solidaires

 

Sept assistant.e.s sexuel.le.s ont été certifié.e.s ce week-end, à l’issue de plus de 12 mois de formation à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap. Cette formation, la première certifiante en France, compte 120 heures d’enseignements. Elle a été réalisée par l’association française CH(s)OSE et l’association suisse Corps Solidaires.

Ces personnes sont désormais formées à l’assistance sexuelle qui vise à prodiguer une attention sensuelle, érotique et/ou sexuelle à une personne en situation de handicap n’ayant pas accès à son corps, ou à permettre – à leur demande – l’acte sexuel à deux personnes qui ne peuvent l’accomplir sans aide.

Une pratique qui demeure toujours difficile en France puisque la mise en relation entre ces assistant.e.s sexuel.le.s et d’éventuel.le.s bénéficiaires relèverait du proxénétisme, et que les personnes en situation de handicap passeraient pour des clients de prostitution, ce qui est aussi répréhensible en France.

C’est pourquoi l’association CH(s)OSE demande une exception à la loi se rapportant aux articles du Code pénal qui répriment le proxénétisme, pour que l'assistance sexuelle puisse s’exercer en France dans le cadre d’un service d’accompagnement à la vie sexuelle.

En Suisse, comme dans de nombreux pays, l’assistance sexuelle peut se développer légalement.

 

 

Sept personnes, 4 Suisses et 3 Françaises, 1 homme et 6 femmes, ont suivi la formation certifiante à l’accompagnement sensuel et l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap.

 

Cette formation certifiante a permis aux assistant.e.s sexuel.le.s d’acquérir des connaissances sur les situations de handicap, des éléments de sexologie spécialisée, des informations juridiques, de mener une réflexion éthique et de développer des compétences en approches sensuelles et habiletés sexo-corporelles.

Le programme compte 120 heures d’enseignements, volontairement répartis sur plus d’une année. Il a été assuré par des assistant.e.s sexuel.le.s certifié.e.s de l’association suisse Corps Solidaires, des professionnels de sexologie, de psychologie et d’éthique.

 

Aujourd’hui, ces assistant.e.s sexuel.le.s dûment formé.e.s pourront accompagner les adultes ou les couples bénéficiaires à découvrir leur corps sexué, au service de leur autonomie.

 

Avec cette formation, les associations CH(s)OSE et Corps Solidaires souhaitent apporter des réponses concrètes et adéquates à toutes les personnes en situation de handicap privées d’accessibilité au plaisir corporel sexué.

  

Qu’est-ce que l’assistance sexuelle ?

L'assistance sexuelle  consiste  à  prodiguer,  dans  le  respect,  une  attention  sensuelle,  érotique  et/ou  sexuelle  à  une  personne  en  situation  de  handicap  ou  à permettre,  à  leur  demande,  l'acte  sexuel  à  deux  personnes  qui  ne  peuvent  pas  l'accomplir  sans aide.

Le recours à l'assistance sexuelle n'est pas LA seule solution à proposer aux personnes en  situation  de  handicap,  mais  il  doit  être  un  choix  possible,  librement  consenti  et  éclairé,  dans  une relation  humaine.  Les  services  d'assistance  sexuelle  doivent  s'inscrire  dans  un ensemble  de  réponses, capables de lever les difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap dans leur accès à une vie affective et sexuelle.

Un service d’accompagnement à la vie sexuelle aurait pour finalité d’aider à la mise en relation avec une assistant.e  sexuel.le en veillant à la dignité de chacun. Pour cela, il s’assurerait notamment du consentement éclairé et du libre choix de toutes les parties prenantes ainsi que du respect de l’anonymat et de la vie privée. Il s’engagerait à mettre en œuvre tous les moyens à sa disposition pour permettre aux bénéficiaires d’accéder à un mieux-être.

 

 

A propos de CH(s)OSE :

CH(s)OSE ou « Collectif Handicap et Sexualité OSE » a été créée en janvier 2011 à l’initiative du Collectif Handicaps et Sexualités, co-fondée par des militants individuels et des personnes morales dont l’APF, l’AFM, la CHA et le GIHP. Basée à Paris, CH(s)OSE milite pour un droit effectif à une vie affective, sentimentale et sexuelle des personnes en situation de handicap. Elle interpelle régulièrement les politiques et législateurs français en vue de la création de services d’accompagnement sexuel faisant appel à des assistants sexuels, dûment formés.

 

A propos de Corps Solidaires :

Corps Solidaires ou Association suisse romande Assistance Sexuelle et Handicaps, a pour but de promouvoir cette pratique dans l’espace francophone (Suisse romande, France, Belgique…). Ses membres cofondateurs ont été certifiés en assistance sexuelle en 2009 grâce à l’association SEHP (SExualités et Handicaps Pluriels), dont ils sont indépendants. Dans ce cadre, ils ont reçu la transmission de la pratique par Lorenzo Fumagali, assistant sexuel exerçant en Suisse alémanique, lui-même formé par Nina de Vries au sein de l’Institut Handicap et Sexualité de Zurich il y a une douzaine d’années.

11 juillet 2017

Journées de formation d’APF Formation : « Tension liberté/sécurité des usagers en ESMS : les pratiques professionnelles bousculées »

APF Formation, le centre de formation de l'APF au service des acteurs des secteurs sanitaire et médico-social, organise des journées sur le thème « Tension liberté/sécurité des usagers en ESMS : les pratiques professionnelles bousculées ».

Ces journées de formation, destinées aux professionnels du secteur médico-social, social et sanitaire, auront lieu les 12 et 13 septembre à Paris.

Durant ces 2 journées, des experts du secteur (médecins, ergothérapeutes, directeurs d’établissements, juristes…) apporteront leurs points de vue sur cette thématique.

Programme et inscription en ligne sur le site d’APF Formation.

 

Au quotidien, une réelle tension peut apparaître entre le droit des personnes accompagnées et les obligations de sécurité dont sont garants les soignants. On s’interroge alors sur les responsabilités de chacun.

 

Les médecins, infirmiers, ergothérapeutes, kinés et orthophonistes sont les professionnels les plus impliqués dans la mise en œuvre de soins pertinents et des moyens concourant à l’autonomie des personnes en situation de handicap.

Le respect du droit des usagers est un principe directeur intangible, mais sa mise en œuvre pratique peut rapidement générer des résistances et des peurs. Le cadre juridique permettra d’éclaircir la place des soignants tout en respectant la dignité et la liberté de tous.

 

Ces journées, dans le cadre d’un programme en conformité avec les orientations nationales de santé, comportent une journée de formation et une matinée déclinée en ateliers permettant l’évaluation des pratiques professionnelles.

 

« Tension liberté/sécurité des usagers en ESMS :

les pratiques professionnelles bousculées »

 

Mardi 12 septembre de 9h00 à 18h15

Mercredi 13 septembre de 9h00  à 12h30

A l’ASIEM (6 rue Albert de Lapparent, Paris 7e)

 

10 juillet 2017

URGENT : Plus de 200 bénévoles manquent encore à l’appel pour permettre à 1200 personnes en situation de handicap de partir en vacances cet été avec APF Évasion !

Alors que les premiers séjours APF Évasion ont commencé, il manque encore plus de 200 accompagnateurs bénévoles.

Les besoins sont particulièrement urgents pour les séjours du mois d’août.

Sans bénévole, les vacanciers en situation de handicap ne pourront pas partir en vacances !

Pour que cette situation ne se produise pas, APF Évasion lance un appel à toute personne de plus de 18 ans, dynamique et disponible 2 semaines cet été, pour accompagner une personne en situation de handicap. C’est le moment de choisir ses vacances. Pourquoi ne pas devenir bénévole avec APF Évasion ? Les accompagnateurs bénévoles intéressés peuvent désormais candidater directement en ligne sur www.apf-evasion.org.

 

 

> Un accompagnateur = un vacancier !

Les accompagnateurs participent à toutes les activités et visites proposées lors du séjour et aident les vacanciers dans tous leurs gestes quotidiens : manger, se laver, s’habiller, etc.

Véritable soutien pour la personne en situation de handicap, l’organisation des séjours prévoit un accompagnateur pour chaque vacancier.

Aucune compétence particulière n’est demandée aux bénévoles, il suffit d’être majeur avec une bonne résistance physique et surtout l’envie de partager des moments forts et inoubliables durant 2 semaines. « Beaucoup de bénévoles sont accros à APF Evasion, ils reviennent tous les étés depuis des années ! » confie Sonia de Gois, responsable du recrutement au sein d’APF Evasion.

 

 

> « Dès le 2e jour j’avais l’impression d’avoir fait ça toute ma vie ! » : témoignages

  • Jade : « Séjour riche en émotion… Même en se préparant à l’avance on ne s’attend pas à ça. On donne beaucoup de notre temps et de notre énergie. Cependant les vacanciers nous le rendent entièrement. C’était fatiguant mais c’était également une des premières fois de ma vie que je donnais sans compter, sans rien attendre en retour. »

 

  • Jean-Baptiste : « On m’avait prévenu que ce type de séjour serait épuisant, tant du point de vue physique que mental, je ne m’attendais pas à ce que cela soit aussi intense. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est l’entraide entre accompagnateurs. Quand on galérait il y en avait toujours un autre pour aider. Ce qui m’a touché également, c’est le fait que les vacanciers nous aident à s’occuper d’eux. Ils sont acteurs de leur bien-être. »

 

  • Claire : « Au début j’avais un peu peur en raison de mon inexpérience dans le domaine du handicap…mais l’ambiance et l’état d’esprit des accompagnateurs et des vacanciers m’a beaucoup aidé. Dès le deuxième jour j’avais l’impression d’avoir déjà fait ça toute ma vie… Ce qui signifie que je me sentais à l’aise avec toutes les personnes présentes et les tâches à effectuer. »

 

Pour devenir accompagnateur bénévole, rien de plus simple !

 

Inscriptions en ligne : www.apf-evasion.org

par téléphone : 01 40 78 56 63

par courriel : evasion.accompagnateurs@apf.asso.fr

→ en demandant un exemplaire papier du dossier d’inscription à APF Evasion 17, bd Auguste Blanqui 75013 Paris

 

 

 

APF Evasion en 2017, c’est 106 séjours, dont :

-  70 séjours pour adultes en France

- 13 séjours pour adultes à l’étranger

- 8 séjours pour personnes polyhandicapées

- 7 séjours pour enfants

- 7 séjours pour jeunes adultes

- 1 séjour pour jeunes polyhandicapés